L'orthoréxie ou l'obnubilation alimentaire

A l’heure où la méfiance alimentaire est de rigueur, les personnes souffrant de troubles alimentaires ne savent plus où donner de la tête. L’augmentation du nombre de personnes présentant des troubles liés à l’alimentation tels que l’anorexie, la boulimie et l’orthoréxie, traduit à quel point dans nos cultures les questions symboliques, les malaises psychologiques et leurs expressions sociales se concentrent sur l’acte de se nourrir.

C’est le cas des patients souffrant d’orthoréxie. La personne orthoréxique est obnubilée par la qualité de l’alimentation et non la quantité, comme le serait celle souffrant d’anorexie ou de boulimie.

L’alimentation de l’extrême

Le Dr S. Bratman est le premier à décrire l’orthorexie en 1997.
L’orthorexie vient du grec « orthos » pour signifier correct et «orexis» pour signifier appétit, donc un appétit correct. L’orthorexie ou orthorexia nervosa ou encore l’addiction à la nourriture est un trouble du comportement alimentaire caractérisé par le désir extrême qui tourne en une obsession permanente, de consommer une nourriture dite saine ou encore, annoncée comme « diététiquement correcte ».

L’orthorexie peut commencer par une analyse de l’alimentation quotidienne pour soulager une maladie ou pour obtenir une perte de poids de quelques kilogrammes. La personne orthorexique calcule et analyse points par points ce qu’elle mange. L ’organisation, la recherche, la sélection et la consommation de la nourriture deviennent ses priorités quotidiennes et occupent de plus en plus de temps dans la journée.

Le plus alarmant, c’est que les personnes orthorexiques inventent leurs propres règles alimentaires qui ne coïncident en aucun cas avec une alimentation saine et équilibrée.
Ces patients se plient à des exigences qu’ils se sont eux mêmes fixés . Ils se sentent obligées de les respecter, ce qui les contraint à planifier consciencieusement les repas pour la semaine, par exemple. L’extrême du comportement peut les pousser à prendre avec elles leur propre alimentation au restaurant ou autre endroit par crainte de graisses, de produits chimiques, etc. Quand la personne orthorexique craque face à une tentation ou un aliment jugé interdit, la personne se sent comme souillée et coupable. Pour réparer
l’erreur et la faute, elle restreint encore plus son alimentation.

Consultation diététique

Diététicienne micro-nutritionniste spécialisée dans l’alimentation végétale, je vous conseille pour un équilibrage nutritionnel adapté à votre physiologie et votre mode de vie.

Test de Bratman : 10 questions pour savoir si vous avez des risques d'orthoréxie

Le Dr S. Bratman a consitué un test pour vérifier si une personne conserve le sens de la mesure ou au contraire tend à devenir obsédée par ce qu’elle mange. 

  1. Passez vous plus de 3 heures par jour à penser à votre régime alimentaire ?
  2. Planifiez vous vos repas plusieurs jours à l’avance ?
  3. La valeur nutritionnelle de votre repas est elle plus importante que le plaisir de le déguster ?
  4. La qualité de votre vie s’est elle dégradée, alors que la qualité de votre nourriture s’est améliorée ?
  5. Etes vous récemment devenu plus exigeant (e) avec vous même ?
  6. Votre amour propre est il renforcé par votre volonté de manger sain ?
  7. Avez vous renoncé à des aliments que vous aimiez au profit d’aliments “sains” ?
  8. Votre régime alimentaire gêne t-il vos sorties, vous éloignant de votre famille et de vos amis ?
  9. Eprouvez vous un sentiment de culpabilité dès que vous vous écartez de votre régime ?
  10. Vous sentez vous en paix avec vous même et pensez vous bien vous contrôler lors que vous manger “sain” ?

Si vous avez répondu OUI  à 4 ou 5 questions
Vous êtes légèrement tendu face à son alimentation.

Si vous avez répondu OUI  aux 10 questions
Vous êtes obsédé par le fait de manger sainement.

L’étrange confusion

Les causes profondes de l’orthorexie sont à rechercher du côté de la perte des repères et des traditions qui accompagnent la solitude et l’absence de lien social. L’individu ne pense
plus qu’à la nourriture pour panser ses émotions et ses angoisses.

L’orthorexie est un nouveau trouble du comportement alimentaire qui comme pour certaines anorexies mentales, une fois installées, s’auto entretiennent par le biais d’une jouissance de manque. La chasse aux produits prétendument classés comme toxiques ne diminue pas l’angoisse du patient, bien au contraire, elle l’augmente.

Quand, le fait de manger, ou pas, devient obsédant et envahit une partie de l’esprit de la personne, on peut considérer l’orthorexie comme un trouble obsessionnel compulsif.

Que faire en cas d'orthoréxie (ou de suspicion d'orthoréxie)

Les proches de personnes orthorexiques doivent les aider à revenir dans l’équilibre et la modération. Il s’agit de les aider à réintroduire petit à petit les aliments exclus afin d’élargir leur cercle alimentaire graduellement.

La consultation d’un psychiatre ou d’un psychologue spécialisé dans les thérapies cognitivo-comportementales est fortement recommandée.

Recettes diététiques

Consultation diététique

Diététicienne micro-nutritionniste spécialisée dans l’alimentation végétale, je vous conseille pour un ré-équilibrage nutritionnel adapté à votre alimentation, vos spécificités physiologiques, et votre mode de vie.

Retour haut de page

Mieux manger
pour
bien vivre

Conseils diététiques, idées recettes et menus directement par email

Abonnez-vous
MES GARANTIES : Respect de votre confidentialité. Pas de spam. 100% gratuit.